Mavic.com

RISING COLOURS EP. 2 - LES FICELLES DU MÉTIER

EP. 2

EP. 2

LES FICELLES DU MÉTIER

RISING COLOURS

EP. 2 EP. 2
RISING COLOURS RISING COLOURS
RISING COLOURS

Pour le 1er opus de Rising Colours, nous nous étions immergés dans le quotidien de l’équipe Le Col Wahoo lors de leur
préparation pour les courses flandriennes, et notamment Paris-Roubaix. Au-delà de leur professionnalisme, c’est
l’atmosphère régnant dans l’équipe qui nous avait le plus marqué. Difficile de dire si on avait plus affaire à des
collègues-coéquipières ou à une bande de potes. Pourquoi choisir après tout. Pour ce 2ème épisode, nous sommes
donc retournés voir les coureuses et le staff de l’équipe sur des routes qui leur sont chères : celles du Royaume-Uni !
Cette fois, nous avons voulu comprendre la raison de cette alchimie, en regardant d’un peu plus près comment le
partage d’expérience et l’apprentissage se font.

Ride London : l’effervescence


À peine arrivés sur les terres de la Reine, direction la capitale pour une épreuve récente mais désormais iconique du
calendrier féminin : Ride London. Cette saison, 3 étapes plutôt plates étaient au programme et les 2 premières avaient
d’ailleurs été remportées par la sprinteuse en forme du moment : Lorena Wiebes de l’équipe DSM.

RISING COLOURS
RISING COLOURS

Pour la 3ème et dernière étape, courue dans le centre de Londres, l’objectif était clair : assurer un top 10 au classement
général à Jesse Vandenbulcke et pourquoi pas, aller chercher un résultat sur les bords de la Tamise. Au terme d’une
course au parfum de critérium, c’est un peloton groupé qui s’est présenté sur la ligne d’arrivée et qui a vu la porteuse du
maillot jaune s’imposer. Du côté de l’équipe Le Col Wahoo : mission accomplie puisqu’après avoir été superbement
protégée par ses coéquipières : Jesse est allée chercher la 10ème place de l’étape (et du général), bien calée dans la
roue de Maike Van Der Duin, 9ème du jour.

Apprendre ensemble


Au lendemain de Ride London, nous avons eu le plaisir d’échanger avec les coureuses pour faire un bilan de la
première partie de saison et comprendre un peu plus les relations qu’elles entretiennent ensemble.
De manière générale, le constat de la période des Classiques est plutôt positif avec de nombreux Top 5 et Top 10 et
même la première victoire de l’équipe pour Gladys Verhulst sur les routes de Veneendaal-Veneendaal ! Si c’est la
française du groupe qui est allée chercher le premier bouquet de la saison, on sent bien que c’est tout un groupe,
heureux et soudé, qui s’est attribué à juste titre ce résultat.

RISING COLOURS
RISING COLOURS

“Cette performance collective est seulement possible lorsqu’on se sent bien dans l’équipe, et je crois pouvoir dire au nom de toutes les coureuses que c’est le cas !” résume Jesse Vandenbulcke. Dans cette équipe, Jesse et Majo (Marjolein Van’t Geloof) font d’ailleurs office de capitaines de route et ne tarissent pas d’éloges sur l’envie des plus jeunes : “elles veulent juste rouler à bloc, en permanence (...) mais ce n’est pas toujours celle qui fait le plus d’efforts qui s’impose !”. Avec 3 coureuses de moins de 20 ans, le rôle des plus expérimentées est essentiel pour transmettre les ficelles du métier.

Nous sommes d’ailleurs allés à la rencontre d’Alice Towers, qui nous a fait le plaisir de nous recevoir chez elle et de
nous emmener sur ses routes vallonnées du Derbyshire. La jeune britannique de 19 ans nous a confirmé l’impression
générale que nous avions sur les rôles dans l’équipe, sur l’apprentissage collectif et sur l’absence de complexe qui en
résulte : “C’est top d’aller sur une course et d’y aller pour la gagne, pas juste pour participer. Ça change tes ambitions
sur la course, peu importe qui est au départ !”. Une philosophie qui porte ses fruits puisque Alice a remporté sa
première victoire il y a quelques jours sur le championnat de Grande-Bretagne !

RISING COLOURS
RISING COLOURS

Place aux courses à étapes


Désormais, les regards sont tournés vers les courses à étapes et les coureuses sont d’ailleurs reparties du Women’s
Tour avec le maillot des sprints alors que le plateau était extrêmement relevé. Ensuite, on pense forcément au Tour de
France femmes, le 1er du nom pour lequel l’équipe a obtenu son invitation ! Sans surprise, toutes les coureuses rêvent
d’y être mais il n’y a que 6 places pour 13 coureuses.

“C’est un choix difficile qui attend Nico et Julia (ndlr : les directeurs sportifs) mais je crois que toutes les coureuses sont contentes de leur programme” nous disait d’ailleurs Tom Varney, le manager général de l’équipe. Une chose est sûre, l’équipe a de l’ambition et se donne les moyens de réussir quelle que soit la course. En continuant de travailler avec le sourire, nul doute que nous verrons l’équipe Le Col Wahoo et les roues Mavic briller sur les routes de juillet !

RISING COLOURS
RISING COLOURS

Tout au long de la saison, nous vous plongeons dans l’univers de l’équipe Le Col Wahoo à travers les épisodes de
Rising Colours. Retrouvez-les sur Facebook, Instagram et YouTube.